Numéro de siret : 81209500800015

Léonard Cheyroux Ostéopathe animalier pour chevaux, chiens, chats, bovins, NACs en Normandie et Régions voisines. Consultation a domicile sur rendez-vous.

Contact : 

Déroulement d’une séance d'ostéopathie animale  :

Le déroulement d’une séance est identique chez tous les animaux, le seul point qui change c’est la méthode de traitement qui dépendra du praticien, et de l’animal en lui-même : âge, tempérament, antécédent pathologique ou médical. La durée d’une séance est variable, elle dépendra pour beaucoup de l’animal en lui-même et de ses besoins. En moyenne cela dure entre 30 et 60 minutes

Prise de contact/motif de consultation/antécédent

Une étape primordiale car elle va déterminer la suite de la consultation. Elle nous permet de nous faire accepter par l’animal, que celui-ci nous fasse confiance pour que la séance se passe dans les meilleures conditions. C’est également le moment ou le propriétaire nous présente son animal et nous expose l’historique complet de celui-ci : problèmes médicaux rencontré dans le passés : boiterie, vomissement, diarrhée… s’il y a déjà eu des examens complémentaires comme des radios, des opérations… le mode de vie de son compagnon : alimentation, travail, comportement… et surtout le motif de la consultation.

Palpation :

Prise de contact direct avec l’animal, c’est la partie où l’on va vérifier l’état de santé de l’animal et le palper intégralement pour vérifier différents paramètres : zones chaudes/froides, dissymétries musculaires, sensibilités, tensions. Cette partie nous permet de faire un premier bilan de l’animal qui s’affinera au fur et à mesure des différentes phases. Cette partie nous permet de faire émerger les principales zones en lésion. Elle nous permet également de savoir si l’animal est apte à recevoir une consultation et si le problème rencontré est du ressort de l’ostéopathie ou si celui-ci doit être référé à un autre praticien : vétérinaire, dentiste, maréchal, comportementaliste…

La phase dynamique :

Elle consiste à voir l’animal en mouvements. Elle permet de déceler d’éventuelles irrégularités ou boiteries, des dissymétries de mouvement, des zones peu mobiles. Mais également des attitudes dans la manière de se déplacer : tête basse, hyper activité, dos rond… qui peuvent être des indicateurs de certains dysfonctionnements.

Les tests :

L’ensemble du corps est testé pour permettre de mettre en avant les principales zones de restrictions.

Ces zones de restrictions en association avec les zones décelées lors de la palpation et de la dynamique vont faire émerger un schéma de traitement le plus adapté pour l’animal.

Le traitement :

Le praticien va choisir les techniques les plus adaptées pour l’animal parmi  sa palette ostéopathique (structurelle, tissulaire) pour lever les restrictions et permettre à l’organisme de retourner vers un équilibre plus approprié.

Compte rendu/rééducation

En fin de séance un compte rendu est rédigé : celui-ci récapitule les antécédents principaux de l’animal, le travail effectué ce jour sur les différentes zones et la rééducation conseillée par l’ostéopathe. La rééducation sera adaptée en fonction du travail effectué et des éventuelles échéances futures de l’animal.

Ce compte-rendu permet de faire un suivi de l’animal tout au long de sa vie et permet à d’autres professions d’avoir un état des lieux de ce qui a été fait en ostéopathie au préalable.

re propre texte et me modifier. C'est facile.

Fréquence des consultations :

La fréquence des consultations dépend de plusieurs paramètres comme l’âge, l’activité sportive, les antécédents que votre compagnon a pu avoir et son mode de vie. Pour éviter l’apparition d’un déséquilibre et que des problèmes mineurs ne se transforment en problèmes majeurs il est recommandé 2 séances annuelles en entretien. Les séances préventives sont toujours préférables pour éviter l’apparition des signes cliniques extérieurs. Petit exemple : vous n’attendez pas de ne plus avoir de freins sur votre voiture pour les changer, il en va de même pour l’ostéopathie, ne pas forcément attendre que le problème se manifeste pour y remédier. Plus l’organisme est sollicité, plus la fréquence des séances doit augmenter exactement comme un sportif.